Tourisme : Investissez dans la vidéo marketing

Découvrez nos conseils à destination des professionnels du tourisme - 15min

 

Les consommateurs aiment les vidéos car elles attirent l’attention au travers des
histoires qu’elles racontent, elles fournissent aussi beaucoup d’informations notamment en amont du processus d’achat sur lequel elles ont un poids décisif.

À l’ère du digital, pour exister, il faut être sur les réseaux sociaux ... Mais pour exister sur les réseaux sociaux, il faut produire les vidéos. La vidéo connaît depuis des années un véritable boom. La vidéo a tellement de succès que même les plateformes initialement dédiées à l’image fixe développent de plus en plus de fonctionnalités vidéo, comme Instagram avec ses Stories, IGTV, Reels ou Live.

 

Aujourd’hui, la vidéo est l’outil incontournable dans les stratégies marketing de toute entreprise, mais d’autant plus dans le secteur du tourisme. Les vidéos promouvant les destinations touristiques ont un fort pouvoir de conversion des spectateurs en acheteurs. Séduisantes ou informatives, les vidéos touristiques proposent une vraie expérience visuelle et auditive et ainsi pèsent significativement dans la prise de décision.

Cela à condition que vous produisez LA BONNE VIDEO.

 

Clapnclip, spécialiste en production audiovisuelle pour le secteur du tourisme, publie son guide complet sur les bonnes pratiques de la production des vidéos touristiques !

TOURISME ET MEDIA VIDEO : LES TENDANCES

Le média vidéo est, comme expliqué plus haut, réussi si et seulement si une stratégie a été préparée en amont. La qualité de celle-ci dépend d’une formule de coûts qu’il faut impérativement prendre en considération. 

 

Cette stratégie dont nous parlons peut effectivement être assimilée à la question ”POURQUOI ?”. Car réaliser une vidéo sans but ne vous apportera rien : on est sorti de la période où les entreprises n’avaient qu’une seule vidéo pour tous les moyens de diffusion, réalisée de telle sorte à ce qu’elle s’adapte à toute type de besoin. Que ce soit pour le site web, les salons, les rendez-vous clients ou encore les campagnes d’emailing, il ne faut pas considérer qu’une seule et unique vidéo réalisée sur le modèle de la pub TV sera adaptée. Il s’agit donc ici de définir un objectif, par exemple : “je veux prendre l’avion”, l’objectif est donc “pour aller où ?”. Ici, la destination représente l’objectif, le “POURQUOI ?”.

 

Dorénavant, privilégiez une vidéo par événement ; et si la question du coût de réalisation de plusieurs vidéos vous dérange, sachez que de nombreuses techniques de production audiovisuelle sont possibles et que chaque budget y trouve son compte. Alors donnez à votre audience du contenu intéressant pour des retombées impactantes.

LES CANAUX DE DIFFUSION TENDANCES POUR LE TOURISME

La tendance des réseaux sociaux 

 

"Un prospect intéressé par votre entreprise, ou vos produits et qui les a vu sur ses réseaux ira ensuite se renseigner sur le site web officiel".


La naissance des premiers smartphones a permis aux réseaux sociaux d’accroître. C’est de là que les possibilités ont été décuplées en attirant sur son passage tous les types de profils : adolescents, jeunes adultes, adultes et même des séniors. Cette nouveauté de pouvoir être connecté à tout moment et en tout lieu est ce qui a offert le caractère viral de ces réseaux. 

 

Le contenu vidéo a ainsi pu se développer et devenir une partie indispensable de ces réseaux. Plus personne n’imagine de réseau social sans la possibilité de partager du contenu vidéo ; et ça, les marques l’ont bien compris : en moyenne, en 2020, un contenu vidéo génère 30% d'interactions de plus par les internautes qu’une photo et environ 2 fois plus de partage. Ce type de contenu est donc à prendre en compte lors d’une campagne de communication ; d’autant plus que, chaque jour, c’est quelque 8 milliards de vidéos visionnées sur Facebook.

 

Quel réseau pour quel contenu ?


Facebook : Comme évoqué précédemment, ce sont 8 milliards de vidéos vues chaque jour sur Facebook parmi les 75 millions de personnes consultant chaque jour la plateforme. Et en sachant que 62% des internautes se sont déjà intéressés à un produit après l’avoir vu sur Facebook, les marques n’ont plus à réfléchir. En effet, le contenu vidéo est le média le plus apprécié.

 

Youtube : Le 2ème site le plus visité au monde après Google. Descendant de Dailymotion, il a modernisé la vidéo et est devenu à lui seul un véritable moteur de recherches. Les internautes font maintenant très souvent des recherches directement sur Youtube afin de trouver ce qu’ils cherchent sous format vidéo : 65% des consommateurs utilisent Youtube pour des conseils sur les choses de la vie quotidienne. En effet, besoin d’une recette ou d’un tuto bricolage ? Youtube a certainement la réponse.

 

Instagram : est un autre réseau social proposant du contenu vidéo notamment via une fonctionnalité de partage éphémère : les Stories. Ce format court dont tous les utilisateurs peuvent se servir est un excellent moyen de faire connaître une information rapidement et directement à ses abonnés puisque ce sont 500 millions d’utilisateurs qui consultent des stories chaque jour. Ce réseau permet à des marques mais également à de plus petits professionnels de se lancer et montrer leur travail. 

 

Les entreprises peuvent ainsi y voir une opportunité puisque Instagram propose le partage de tous les types de contenu. Ce réseau deviendrait presque un hub généralisant toutes les meilleures fonctionnalités de chaque réseau en un seul. Ainsi, pour le domaine du tourisme, poster des photos, des vidéos courtes comme longues, poster des stories, des sondages etc est très important. Instagram reste donc un réseau fort qui ne cesse  de s’améliorer.

 

Pour aller plus loin : retrouvez l'article qui vous apprend comment gérer son compte Instagram si vous êtes un hôtel, une région ou encore une ville.

 

TikTok : Lancé en 2016 sous son précédent nom “Musically”, TikTok est désormais une bombe pour les campagnes marketing et d’influence créatives et impactantes. Aux côtés des canaux références, sur ce marché de l’influence marketing, Instagram, Snapchat et Youtube, les marques doivent donc désormais prendre en considération TikTok ; surtout si la cible visée comprend les 15-25 ans. Ainsi, TikTok compte 800 millions d’utilisateurs actifs dans le monde en 2020, a compter de 52 minutes par jour en moyenne, parmi les 2 milliards de téléchargements au total. C’est confirmé, voilà l’application qui a été la plus téléchargée ces dernières années. Et elle est d’ailleurs l’une des plus utilisées quotidiennement puisque 90% des utilisateurs s’y connectent tous les jours, et à plusieurs reprises

 

Enfin, utiliser les réseaux sociaux est certainement le meilleur moyen de booster sa notoriété car ils sont accessibles financièrement à tous les niveaux de maturité des entreprises, toutefois il ne faut pas tout miser dessus. Il ne faut pas négliger son site web puisqu’il est l’étape suivante : un prospect intéressé par votre entreprise, ou vos produits et qui les a vu sur ses réseaux ira ensuite se renseigner sur le site web officiel de l’entreprise. A la différence de votre site internet vos réseaux sociaux ne vous appartiennent pas ; quand vous bâtissez votre stratégie dessus il faut garder en tête que cela revient à construire sa maison sur un terrain qui ne nous appartient pas. Créer et enrichir son site web est donc tout aussi important, voire plus. 

 

 

 

 

4 ETAPES POUR BOOSTER SON FUNNEL DE VENTES DANS LE DOMAINE TOURISTIQUE GRACE AUX VIDEOS

 

Le but ? C’est de se démarquer des autres ; c’est de prendre de l’ampleur et de toucher sa cible là où les concurrents ne se sont pas encore positionnés. Il faut surprendre pour capter l’attention du consommateur et ainsi l’attirer de votre côté. Mais comment faire? Premièrement, il faut connaître ses propres points forts, bien connaître sa cible et se mettre en avant. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou un site web, la vidéo est LE média efficace, attirant et déclinable qui optimise les chances d’inspirer une audience.



1- Inspiration

 

Le premier point qu’il faut garder en tête, c’est le fait de toucher sa cible, même là où elle ne s’y attend pas. L’explosion des réseaux sociaux due à l’omniprésence des smartphones est une opportunité à ne pas prendre à la légère. Effectivement, vous êtes potentiellement tout le temps avec votre audience, dans sa poche ou dans sa main. Et c’est là que l’information doit leur parvenir, c’est là qu’il faut éveiller leur curiosité et donner des idées. La vidéo permet au consommateur de voir en un temps record qui s’adresse à lui et ce qu’on lui propose, elle lui permet également de comprendre, d’imaginer et de prendre conscience que c’est cette entité qui mérite sa carte bleue. Son attention est captée et retenue, et le fait penser et parler de la marque tout en sachant que 80% des utilisateurs se souviennent d’une publicité vidéo qu’ils ont regardée au cours des 30 derniers jours.

 

Maintenant, il est bien plus simple d’attirer le consommateur sur son site web et provoquer l’acte d’achat, mais il est également plus facile d’augmenter la portée et la durée de votre marketing grâce au relai d’information et au bouche-à-oreille des utilisateurs entre eux ! C’est alors qu’on parle d’attraction.



2- Attraction

 

Selon SmallBusinessTrend, 50% des cadres cherchent à obtenir plus d'informations après avoir vu un produit ou un service dans une vidéo. 65 % d'entre eux consultent le site web du vendeur et 39 % appellent un vendeur après avoir vu une vidéo. Des chiffres qui amènent à réfléchir encore plus sérieusement aux capacités d’une “simple” vidéo. 

 

Il faut savoir que Google adore le contenu vidéo et qu’il les fait remonter dans les résultats de recherches. Proposer du contenu vidéo c’est donc trouver une solution à un référencement naturel toujours plus mélioratif. Cette mise en valeur des vidéos par Google permet aussi de créer et accroître son audience, et c’est exactement ce qu’on cherche. En effet, ce sont 59% des consommateurs qui préfèrent regarder une vidéo plutôt que de lire un texte ; malins ou fainéants, l’information doit venir au consommateur rapidement, simplement, sans qu’il ait besoin de la chercher trop longtemps. De plus en plus de générations s’y mettent car 74% des personnes âgées trouvent la vidéo plus utile pour faire des achats comparatifs.

 

Et pour se faire, vous l'aurez deviné, c’est la vidéo qui reste le meilleur moyen. D’autant plus qu’il est déclinable : il est très simple de décliner des articles de blog en vidéos ! Vous maîtrisez le sujet de l’article ? apportez de la fraîcheur et retranscrivez le sous format vidéo. Cela créera la possibilité de toucher la bonne cible et de l’accompagner tranquillement vers ce qui la bonne entreprise.

 

Il y aura également plus de visiteurs sur un site web grâce à la vidéo car les entreprises qui utilisent la vidéo bénéficient de 41 % de trafic web de recherche en plus que les non-utilisateurs. La vidéo entraîne une augmentation impressionnante de 157 % du trafic des moteurs de recherche.



3- Conversion

 

A partir d’ici, c’est-à-dire une fois le trafic généré sur un site web, il faut passer à la prochaine étape : convertir ces prospects en acheteurs ! Il faut donc faire en sorte d’être la bonne source d’information, d’être le point final à la recherche qu'ont effectuée les prospects pour stopper les recherches ici, sur ce site, où ils vont consommer. Jusqu’ici nous avons vu comment la vidéo attirait le trafic vers un business, maintenant nous allons voir comment la vidéo peut tout autant permettre de provoquer l’achat du consommateur.

 

Selon vid-marketing.com, la vidéo augmente le taux de conversion de 34% et transforme donc un simple visiteur en un véritable acheteur. Cela est très rentable pour les vendeurs online qui ont constaté que l'utilisation de vidéos de produits peut augmenter les achats de produits sur une boutique en ligne de 144%. 

 

Vous ne faites pas d’e-commerce ? Pas de panique, car inclure une vidéo sur sa landing page augmente aussi de 80% le taux de conversion. Une vidéo explicative sur son produit ou son service humanise et crédibilise le business. 

 

Il faut être le point final, l’étape où le prospect prend une décision. Et le format vidéo aide à ce choix : 85 % des utilisateurs déclarent que les vidéos de présentation produits sont utiles dans le processus de prise de décision et c'est une excellente nouvelle. En effet, la plupart des spécialistes du marketing ainsi que des PME ayant eu recours à ce format ont eu un impact direct sur leur activité. Et c’est également grâce à ça que leurs revenus ont augmenté presque moitié plus vite en une année en comparaison  aux organismes hermétiques à la vidéo.



4- Réactivation

 

Vous avez une base de données importante et qualitative et vous réussissez à voir vos prospects devenir acheteurs mais il ne faut pas oublier que ces nouveaux acheteurs doivent être fidélisés et/ou doivent être retentés de consommer à nouveau chez vous. Nous savons tous que de nos jours, le changement fait partie intégrante de nos vies et que les consommateurs comparent et cherchent constamment à connaître de nouvelles choses. Alors comment faire pour qu’ils n’en ressentent pas le besoin avec vous

 

L’emailing est un des moyens les plus utilisés par les entreprises, notamment parce qu’il est très efficace et qu’il prend de plus en plus d’ampleur. Mais le problème qui survient c’est que la plupart des entreprises utilisent ce moyen et qu’ainsi presque tous les consommateurs reçoivent des campagnes d’emailing qu’ils n’ouvrent pas forcément. Il est vrai que de retrouver dans sa boîte mail une montagne de mails de marques et d’entreprises qui se ressemblent tous plus ou moins, ne rend pas l’expérience très vibrante. Alors ce qu’il faut se demander c’est : comment me distinguer dans un environnement déjà surexploité ?

 

Le taux d’ouverture des campagnes d’emailing est un facteur très intéressant à prendre en compte lorsqu’on veut analyser ses stratégies. Ainsi le but est de transformer une campagne basique pouvant être ennuyante en une réelle expérience divertissante. Selon Myoptimind.com, les consommateurs retiennent 58% de ce qu’ils voient contre seulement 10% de ce qu’ils lisent, cela revient à ce qu’on a dit plus tôt, à savoir qu’un visuel est beaucoup plus parlant qu’un texte. Ainsi, la vidéo est encore une fois un média pratique et ultra efficace. En effet, selon MédiaPost, ajouter le mot “vidéo” dans l’objet du mail fait augmenter le taux d’ouverture de 7 à 13% et selon Experian fait augmenter le taux de clic de 96%. Pour finir, ajouter une vidéo au courriel génère, selon Cakemail.com, 3 fois plus de clic.

 

Alors, vous hésitez toujours ?

 

La vidéo est donc LE format polyvalent qui aide à faire des prospects des acheteurs fidèles. Attractif, immersif et super pratique, la vidéo est le meilleur ami des business et celui des consommateurs. Et les chiffres le prouvent. Alors troquez la machine à écrire pour une caméra et boostez votre activité les yeux fermés.

 

Retrouvez nos 4 étapes dans cet article

 

Clapnclip Funnel de vente vidéo et tourisme
Clapnclip Funnel de vente vidéo et tourisme

L’EXPLOSION DES VIDÉOS LIVE, UNE OPPORTUNITÉ POUR LES ENTREPRISES DU TOURISME

 

En 2020, la population a dû être confinée suite aux ravages de la pandémie de la Covid-19. Tous les événements en physique n’ont pu être maintenus, qu’ils soient exceptionnels ou d’ordre de la vie quotidienne. Les entreprises ont tenté de poursuivre leurs activités par l’intermédiaire de la visioconférence sur mobiles ou ordinateurs. Ce phénomène de l’événementiel en distanciel est en réalité un concept qui existait déjà  : le live. Favorisé par la conjoncture, le média de la vidéo live est-il un concept que l’on peut qualifier de durable ?

 

Le secteur du marketing et de la communication est en constante évolution, notamment en ce qui concerne les médias et canaux de diffusion. La vidéo en est donc un point indispensable. Mais on est obligé d’admettre que ce secteur est en réalité étroitement lié à la population en général. En effet, c’est la manière de consommer qui influence la manière de diffuser, et non le contraire.

 

Un vrai business a été créé autour de la vidéo live et certaines entreprises s’en sont servi pour construire leur identité de marque. Exactement comme les réseaux sociaux qui ont pu  voir leur fonctionnalité de live devenir une norme.

 

Et pas besoin de jeux vidéo pour créer du contenu live, la maison de prêt-à-porter Burberry a diffusé sur Twitch sa nouvelle collection 2021. Tout le contenu des événements petits comme grands possède sa place sur ce marché du live-streaming.

 

Ce type de contenu exclusif s’est néanmoins appuyé sur un levier psychologique : le syndrome FOMO. Littéralement “Fear of Missing Out”, c’est-à-dire, la peur de rater, de passer à côté de quelque chose, est un terme qui caractérise la peur constante de manquer une nouvelle importante ou un événement donnant une occasion d'interagir socialement. La vidéo live fait donc partie de ces événements à ne pas manquer puisque ce média utilise le principe de rendez-vous. Ne pas se rendre à temps à ce rendez-vous signifie donc ne pas pouvoir y assister ; et c’est ici qu’agit le syndrome FOMO sur le contenu en direct.

 

Question pratique, la vidéo est une véritable option notamment pour les entreprises n’ayant pas les ressources financières suffisantes pour réaliser un événement en présentiel. N’engageant que très peu de moyens (pas de déplacement, pas d’organisation physique, utilisation de matériel léger comme des webcams) elle offre pourtant un public varié et plus large grâce à la décentralisation de l’événement.

 

Cependant, les coûts sont moindres mais il y a des risques sur la qualité du résultat final : du matériel qui n’est pas professionnel utilisé par des personnes qui ne font pas partie du domaine de la production audiovisuelle ne peut logiquement pas engendrer du contenu qualitatif. Vous avez tous participé à un live qui ne s’est pas passé comme prévu à cause des problèmes de connexion, de mauvais micros, de la qualité médiocre des webcaméras … C’est pourquoi Clapnclip a repensé sa manière de travailler pour pouvoir proposer de la production live professionnelle à moindre coût.

Clapnclip vidéo tourisme tarifs

Parce que vos événements méritent mieux qu'une webcam, Clapnclip a développé une offre pour vos événements live en vous accompagnant en amont dans la préparation de l’événement, sur les tournages et la diffusion. Son équipe de réalisateurs, cadreurs, ingénieurs du son, producteurs et motion designers compétents et professionnels est capable de répondre à vos demandes à des tarifs très compétitifs grâce à un équipement emprunté aux Youtubeurs, alors que les sociétés de production traditionnelles utilisent un matériel plus lourd hérité de la télévision.

 

 

 

5 ÉTAPES POUR RÉUSSIR SES ÉVÉNEMENTS VIDÉO LIVE ?

 

1- Choisir son lieu

 

Définir un lieu pour un événement est la première étape de la préparation. En adéquation avec le type de tournage souhaité. Étape primordiale, la réussite de votre événement en sera affectée puisque cet espace devra offrir une expérience captivante et enrichissante. Il faut ainsi choisir la taille du lieu et les espaces dédiés en fonction du nombre d’intervenants simultanés qui seront présents et des équipes de tournage (10m2 par intervenant+technicien environ). Repérer un lieu qui possède un espace régie sera un bonus à la réussite d’un événement live en particulier s’il mélange présentiel et distanciel. Il ne faut pas oublier non plus de prendre en compte la disposition des équipements, caméras, lumières, micros… 

 

 

2- La scénographie


L’agencement est la suite logique au choix du lieu de tournage. En effet, la scénographie est configurée selon l’espace disponible. Pensez donc à anticiper.

 

L’équipe de Clapnclip est donc présente avec vous en amont pour vous aider à faire les meilleurs choix selon, par exemple, les reculs de caméras, le fond, l’insonorisation, les reliefs, les mesures sanitaires, et le mobilier. C’est pour cela que les équipes de Clapnclip se déplacent et viennent reconnaître et valider chaque lieu.

 

Vos événements corporate se doivent d’être les plus qualitatifs pour ressembler à votre entreprise. Voilà pourquoi Clapnclip privilégie la sobriété et la simplicité : un événement live est déjà contextualisé, les participants savent pourquoi ils y participent, il n’est pas utile de chercher à mettre ses kakémonos derrières les participants. 

 

 

3- Développer son contenu


Définir son contenu, c’est comme de la musique. Tout doit être parfaitement défini, rythmé et chronométré. Il faut savoir exactement qui parle et à quel moment pour ne pas perdre le fil du tournage en live. Et ce fil conducteur est ce qui donnera du dynamisme à votre événement en le rendant captivant. Il ne faut également pas hésiter à intégrer des présentations, des vidéos, des slides etc pour que votre événement devienne une réelle source d’information et d’inspiration.

 

Ainsi, une série de tests est indispensable pour assurer le bon déroulement du tournage, surtout lorsque celui-ci est en live !

 

 

4- L’engagement et l’animation


Pour faire suite au développement du contenu et au rythme à suivre, il est important d’anticiper l’engagement que vous proposerez à votre audience, même si elle se trouve en distanciel ; et si une partie de public est présente physiquement, déterminez son rôle dans l’animation de l’événement. Est-ce qu’on leur donne la parole ? apparaîtront-ils à l’écran ? Voilà encore des essais techniques à réaliser. En effet, une webcam ou un micro de mauvaise qualité, un éclairage médiocre ou une connexion internet défaillante sont sources de stress le jour-j, mais cela fera également perdre le fil et rythme de la journée à votre public.

 

Captiver à distance est une des premières difficultés puisque le spectateur n’est pas forcé de rester. Il n’a qu’à cliquer sur une vidéo avec une vignette rigolote pour que son intention soit déviée de vous. La clé est donc l’interactivité : plusieurs outils sont disponibles pour que le spectateur devienne finalement acteur de l'événement (activer sa caméra, le faire s’exprimer sur son opinion, leur faire répondre à des sondages) ; de quoi susciter son engagement.

 

 

5- La sécurité


La sécurité est le dernier point que vous ne pouvez pas prendre à la légère. En amont d’un événement, même live, il est extrêmement important de récolter les informations sur les plans du lieu, les consignes d’évacuation et les extincteurs. En cas d’incident, vous devez être préparé. 

 

Depuis la pandémie, il est obligatoire de respecter les consignes sanitaires mises en place. Mettez-y un point d’honneur pour la sécurité de tous et ainsi assurez une sécurité maximale durant le tournage.

 

Ainsi, organiser un événement live est complexe puisque chaque détail est important, voilà pourquoi faire appel à une équipe de tournage talentueuse telle que Clapnclip est presque indispensable pour un événement live de qualité. Son équipe vous accompagne et s’occupe de toute la partie captation pour que vous n’ayez plus qu’à vous soucier du contenu et du rythme. Son studio de tournage installé dans le lieu que vous aurez choisi est professionnel tout en utilisant du matériel de tournage léger : une prestation à succès pour des tarifs accessibles.

 

Intéressé ? Venez nous parler de votre projet !

 

 

Téléchargez le livre Blanc Tourisme pour encore plus de détails !

Guide Complet Vidéo Tourisme

 

RÉUSSIR LA VIDEO DANS LE DOMAINE DU TOURISME

LES 3H INCONTOURNABLES POUR REUSSIR UNE VIDEO AU BON FORMAT 

 

Généralement l’erreur des marques dans leur utilisation de la vidéo sur les réseaux sociaux, c’est de les voir comme le simple relais, voire de les considérer comme le déversoir de tous leurs contenus vidéo… C’est par exemple le cas pour la chaîne des clubs Lookéa qui récupère les publicités TV, ou la chaîne YouTube de Selectour sur laquelle on retrouve les vidéos qui défilent sur les écrans des agences de voyage alors même que ces vidéos sont au format vertical, ce qui ne convient pas du tout à une lecture sur YouTube! Ces vidéos sont d’ailleurs vues une centaine de fois seulement alors que Selectour compte 1200 agences en France.

 

Il faut être honnête, ce contenu n’a rien à faire sur YouTube et sur les réseaux sociaux de manière générale. Ce n’est pas du tout ce que les gens veulent voir et un contenu trop promotionnel diffusé par exemple sur Facebook pénalisera la chaîne du fait de l’algorithme, qui étiquètera la chaîne comme inintéressante pour les internautes et diminuera ainsi la portée organique de ses publications.

 

Il est important pour les marques de se poser les bonnes questions sur les motivations des internautes sur les réseaux sociaux et de construire une stratégie qui répond aux codes des réseaux sociaux.

 

Dans YouTube Creator Playbook for Brands, Google met en avant ses conseils autour de 3 catégories de vidéos, répondant chacune à différentes stratégies à plus ou moins long terme pour les marques. Ces vidéos sont pensées pour se concilier avec les envies, les besoins et les recherches des internautes qui utilisent YouTube (et plus largement les réseaux sociaux, car cela fonctionne aussi pour Facebook, Instagram et Twitter…).

 

 

1- Hero

 

Le contenu Hero a pour but de toucher votre audience en plein cœur et de la faire réagir via les commentaires et les partages.

 

Ce contenu contient le message fort de la marque, il n’est pas très varié et il ne comprend pas un grand nombre de vidéos car il doit séduire le plus grand nombre. Les marques doivent y mettre les moyens, à la fois pour qu’il soit qualitatif et si possible viral, mais aussi pour le pousser, car il s’agit d’un contenu avec une portée payante. Dans son Playbook, Google compare ce contenu avec le type de vidéo que la marque ferait si elle était diffusée au Super Bowl. C’est un contenu vidéo qui doit jouer sur l’émotionnel pour susciter l’engagement. Le « Hero » est avec le « Help » l’une des portes d’entrée pour la marque afin de faire entrer les fans, les abonnés, les followers… 

 

Mais pour trouver ce contenu impactant et qui engendre la curiosité et l’action de l’internaute, il faut être conscient qu’une veille concurrentielle est nécessaire. Suivre les différents hashtags des réseaux sociaux de votre cible, se renseigner sur les contenus qui ont connu un buzz récent, etc. Il est important de connaître les tendances pour générer du contenu Hero.

 

Compte tenu du coût de production élevé d’une vidéo « Hero » et de son adéquation avec un message publicitaire TV (ou Cinéma), il arrive souvent que la même vidéo serve sur plusieurs supports, et soit poussée avec un budget de diffusion dédiée. C’est comme cela qu’elle apparaît par exemple comme contenu sponsorisé sur Facebook ou en Pré-roll sur Youtube.

 

C’est avec un projet de vidéo Hero et un petit budget (moins de 3000€) que Globesailor s’est tourné vers Clapnclip pour créer sa vidéo de campagne Facebook qui a été diffusé tout l’été 2021 avec un message simple en parfait adéquation avec la marque et l’état d’esprit de ses prospects : “Prêts à reprendre le large ?

 

2- Hub

 

Un contenu Hub vous permettra de créer du lien entre votre communauté et votre entreprise. L’objectif ici sera de rassurer vos clients vis-à-vis de votre travail. Sa régularité est primordiale et en planifier les publications est une bonne stratégie qui justifie que les gens s’abonnent et consomment. Au format série, on constate les meilleurs résultats grâce au rythme et à cette impression de rendez-vous réguliers.

 

Les vidéos Hub, sont donc essentiellement des vidéos de divertissements pour entretenir la flamme des abonnés si chèrement acquise grâce aux vidéos Hero et, comme on le verra plus tard, Help. Plusieurs conseils sont importants à suivre pour en réussir le contenu :

 

 

Créer une ligne éditoriale originale

 

Un excellent exemple de ligne éditoriale originale, est celle prise par les Hôtels Hilton sur YouTube. Ils ont en effet réalisé une série d’interviews de célébrités dans leur lit à l’hôtel et le plus souvent en pyjama, ce qui est assez unique. De plus, le cadre est en parfaite adéquation avec l’image du service. En effet, on peut se dire que quand on dort dans un lit dans un Hilton, une star y a peut-être aussi dormi ?

 

 

Identification

 

Recourir à une personne unique, un décor identique, ou une mise en scène rapidement identifiable permet d’associer la marque à l’information délivrée et à l’état d’esprit de la vidéo. 

 

Un spectateur aime pouvoir s’identifier à un personnage, qui lui donne l’impression qu’on le comprend. L’assurance des jeunes HEYME a bien compris ce principe dans ses vidéos. Ils ont créé le blog Ready To Go et ont fait appel à Clapnclip pour créer tout leur contenus vidéos en particulier la série des TRIK TRAK TREK avec des étudiants qui nous racontent leurs expériences à l’étrangers ou bien encore la mini série de 10 épisodes comme PROJET FIDJI qui suit un groupe de 4 amis seuls sur une île des Fidji pendant 1 mois. 

3- Help

 

Aussi connues sous le nom de « Hygiene », il s’agit de contenu vidéo répondant aux questions que se posent les clients et prospects d’une marque. L’idée est donc de trouver les dénominateurs communs entre les clients cibles au niveau de leurs recherches Google.

 

A l’inverse du contenu « Hero », il ne s’agit pas d’un contenu « Push », mais «Pull» : ce sont les clients qui font la démarche de venir à la marque grâce à l’intérêt que suscite son contenu. Dans ce cas là, il faut trouver ce qui est au croisement des recherches des clients et du positionnement de la marque.

 

Le premier à l’avoir fait c’est Booking.com puis Clapnclip a fait les Guide videos de voyage de Voyage Privé à hauteur de 62 vidéos et 960 000 vues au total ou encore Partir.com.

 

Les vidéos jouent un rôle essentiel dans notre société digitalisée. Les entreprises favorisent donc la stratégie marketing comprenant du contenu vidéo, notamment pour le référencement naturel que cela apporte à leur site.

 

Il est conseillé de ne pas créer ces vidéos par hasard, elles doivent être à la croisée des chemins entre l’univers et l’esprit de la marque et les recherches Google. Un bon outil à utiliser dans ce cas est Google Trends. Il permettra de déterminer les sujets qui amènent le plus de questions, mais aussi les mots et les formulations qu’il faudra utiliser.

serie video pour tourisme voyage prive youtube

CHOISIR LES SOURCES VISUELLES ET SONORES POUR SA VIDÉO TOURISTIQUE

 

1- Les rushes


Lors de la réalisation d’une vidéo, il y a plusieurs types de rushes possibles. A vous de choisir en fonction de vos objectifs et du type de vidéo que vous voulez. 

 

omnivisibilité pour tourisme

 

 

Le shooting vidéo (shooting international avec Ooshot) 

 

Dans un premier temps, le shooting vidéo à la demande est le type de rush auquel on pense directement. Son principe est simple : faire filmer par un professionnel ce qu’on veut utiliser. Ses avantages sont nombreux puisque créer votre propre contenu vous assure l’originalité et la qualité des rushes. Réalisé sur mesure, le shooting vidéo est adapté à 100% à vous ; c’est notamment ici que la réflexion en amont de vos objectifs et de pourquoi créer cette vidéo est mise en avant. 

 

Un principe simple mais qui nécessite des ressources et beaucoup d’organisation : il faut trouver un lieu et s’assurer d’obtenir les droits de tournage, comptabiliser les transports, les ressources humaines et matérielles et le bon fonctionnement du tournage. 

 

C’est pourquoi Clapnclip et Ooshot vous accompagnent pour trouver partout dans le monde le vidéaste qualifié et adapté à qui confier votre captation. Pas de problème de transport, le vidéaste est un local !.. Par exemple, avec Smartbox, Clapnclip a  réalisé des témoignages de partenaires dans dix pays et en six langues.

 

 

Les stocks vidéos (l’expérience Clapnclip)

 

Dans un second temps, il existe une autre option plus économique et plus rapide que le shooting vidéo. Son principe est de récupérer les rushes directement dans une banque d’images et vidéos sur internet. Des créateurs réalisent des rushes sur presque tous  les sujets possibles (rushes corporate, vidéos touristiques, visages évoquant une certaine émotion…) et les déposent dans un stock. Les internautes peuvent ensuite les consulter, acheter des droits et les télécharger. A noter que de nombreux sites de stocks vidéos existent : avec abonnement payant, en libre accès et contenu payant ou complètement libre de droit. Mais pour une vidéo professionnelle, utiliser du contenu libre de droit n’est pas forcément une bonne solution, même si l’idée de la gratuité est tentante. Votre vidéo a pour but d’être originale et les contenus originaux sont préférés par les consommateurs et favorisés par les moteurs de recherches.

 

Dans le domaine du tourisme notamment, cette technique de l’achat de rushes dans des stocks vidéos est beaucoup utilisée car le produit ne sort pas d’une usine ou on pourrait le shooter sous tous les angles, il est dispersé à travers le monde. Il faut alloir soit trouver un prestataire local dans chaque destination soit faire appel à Clapnclip et Ooshot pour avoir un interlocuteur unique capable de piloter à distance des professionnels de l’image.

 

 

L’EGC (la technologie Redled)

 

Une autre solution peut être de faire appel à ses propres équipes sur place pour réaliser des vidéos. Dans le tourisme c’est souvent l’option choisie par les clubs de vacances. Néanmoins, les marques qui utilisent cette technique de l’Employee Generated Content (EGC) peuvent rencontrer 3 problèmes :

 

  • Premièrement, il faut trouver le bon collaborateur qui dispose du matériel, qui sait s’en servir, capable de filmer et monter. En effet, si le rôle premier de ces collaborateurs n’est pas la vidéo, la qualité est souvent médiocre.

 

  • Deuxièmement, l’homogénéité des contenus EGC. Faire appel à différents collaborateurs peut engendrer des différences de niveaux d’un vidéaste amateur à un autre ; chacun possède son propre  bagage de compétences qui ne s’harmonise pas systématiquement. 

 

  • Troisièmement, au niveau de la post-production, c’est à dire au montage, c’est souvent la charte graphique de la marque qui est soit absente, soit pire : maltraitée. Qui n’a jamais eu de problème avec son logo ?


Ainsi, pour permettre à ses clients de produire de l’EGC dans les meilleures conditions, Ooshot a racheté la société REDLED en 2020 dans l’optique de faciliter la création de contenus générés par les employés. Des marques comme Stellantis (Ex PSA+FIAT) ou Groupama utilisent chaque semaine l’application Redled pour faire produire des vidéos parfaitement chartées à leurs collaborateurs sans même qu’ils aient à se soucier du montage.

 

Le système Redled permet aux marques de créer des séries de vidéos. Nous créons avec vos responsables communication/marketing un modèle de vidéo : le template (durée, format, éléments graphiques, habillage sonore, étapes…). Puis nous intégrons le plan de tournage dans l’application Redled, ainsi vos collaborateurs n’ont pas besoin d’avoir des compétences particulières en vidéo, ils doivent simplement filmer étape par étape en se laissant guider par l’application. Enfin les rushes sont ensuite envoyés sur nos serveurs où nos monteurs les récupèrent pour les éditer conformément au template et à la charte de votre marque.

 

 

L’IGC (influencer generated content)

 

Enfin, vous pouvez faire appel à des influenceurs afin de produire des vidéos pour vous. Le but est d’utiliser des influenceurs à travers le monde afin d’élargir sa cible tout en augmentant le taux d’engagement. En effet, à travers eux, il est possible de toucher leurs communautés respectives et par la même occasion toucher des personnes éloignées de votre cible habituelle. Un grand sentiment de confiance s’est créé entre les influenceurs et leur audience du fait de leur proximité et de la facilité à échanger avec eux sur les réseaux sociaux. Dès lors, le taux d’engagement s’envole puisque la majorité a une confiance presque aveugle en ces influenceurs.

 

Un autre point important et non négligeable avec l’IGC est la réduction des coûts. La rémunération des influenceurs est souvent envoyée sous forme de produits de votre marque, contre de la visibilité. 

 

Avec les influenceurs, vous pouvez également utiliser l’outil Redled, de façon à superviser le tournage de la vidéo sans pour autant être sur les lieux. C’est ce qu’Europass a fait dans le cadre d’une campagne de la Commission Européenne de Tourisme. Europass est une agence de solutions numériques à service complet pour le tourisme chinois, visant à adapter votre stratégie de communication sur le marché chinois.

 

En utilisant Redled, Europass pouvait très facilement briefer et collecter les rushes des influenceurs chinois et ensuite accompagner nos monteurs pour s’adapter aux codes des réseaux sociaux de la Chine. La première vidéo sortie a fait plus de 160 000 vues.

 

Ainsi, utiliser l’IGC combiné à notre outil Redled est une solution rapide avec une forte capacité d’adaptation aux marchés étrangers.

 

Pour en savoir plus, découvrez comment les influenceurs boostent votre tourisme

 

 

L’UGC (la technologie Clapnclip)

 

UGC est le sigle de “User Generated Content”, soit par définition le contenu généré par les utilisateurs. L’UGC désigne ainsi l’ensemble des contenus créés par les visiteurs sur les sites e-commerce ou à vocation communautaire comme des forums et médias sociaux. Les avis consommateurs ou encore les commentaires sous un article ou une vidéo sont du contenu UGC car c’est le consommateur lui-même qui ajoute du contenu, qui le crée.

 

Lisez notre article : Comment mettre en place votre première campagne UGC 

 

Les responsables marketing ont souvent des étoiles dans les yeux lorsqu’on évoque l’User Generated Content, ils s’imaginent un flow continu de contenu abondant authentique pertinent et gratuit !

 

La réalité ce n’est pas cela, sinon toutes les marques ne feraient plus que de l’UGC. Voici la liste des questions que se posent les marques avant tout projet d’UGC et qui les pousse trop souvent à abandonner ?

 

  1. Comment motiver les utilisateurs à produire du contenu ?

  2. Comment collecter le contenu facilement ?

  3. Comment modérer le contenu ?

  4. Comment garantir la qualité du contenu ?

  5. Comment évaluer le budget ?

 

Une marque qui excelle sur le sujet de l’UGC c’est par exemple GoPro, qui organise des concours avec des prix pouvant atteindre plusieurs dizaines de milliers de dollars. Mais c’est surtout en se basant sur l’envie de ses clients de partager leurs exploits que GoPro construit son contenu. Depuis 2016, Clapnclip aide les marques du tourisme à créer leur UGC apportant une réponse claire aux 5 questions :

 

  • Comment motiver les utilisateurs à produire du contenu ?

Les voyageurs bénéficient d’un montage professionnel de leurs films souvenirs en échange de la cession des droits sur leurs images.

 

  • Comment collecter le contenu facilement ?

Clapnclip a créé une plateforme dédiée qui s’habille aux couleurs de votre marque et où les voyageurs déposent leurs rushes et cèdent leurs droits en quelques clics.

 

  • Comment modérer le contenu ?

Les monteurs professionnels de Clapnclip sont briefés pour éditer les vidéos selon le cahier des charges de la marque pour mettre en avant ce qui importe le plus à la marque.

 

  • Comment garantir la qualité du contenu ?

Les marques doivent comprendre que ce qu'elles perdent en qualité se gagne en authenticité. Mais par-dessus tout c’est le travail du monteur professionnel et l’intégration de l’habillage de marque qui permettent de compenser la qualité des rushes.

 

  • Comment évaluer le budget ?

Clapnclip propose une grille de tarif transparente qui permet aux marques de définir un budget précis pour chaque année. Avec une expérience de 5 ans et plus de 2000 vidéos de voyageurs produits, les équipes de Clapnclip peuvent prédire mais aussi influer sur le nombre de commandes et donc travailler avec un budget prédéfini.

 

De 2016 à 2019 Clapnclip a travaillé avec Marco Vasco et ce sont plus de 450 videos de voyageurs qui ont été produites. Ainsi avec près de 36 000 rushes Marco Vasco dispose aujourd’hui de la plus grosse banque de données de videos de voyage en France et les remonte très régulièrement pour les croiser sur des thématiques et continuer ainsi à alimenter ses réseaux sociaux. Son utilisation est très bénéfique puisqu’elle apporte du contenu qui donne confiance aux autres consommateurs. C’est du contenu franc qui relève du partage d'expérience.

 

Convaincu ? Passez à l'UGV (User generated video)

2- Musique

 

Selon Ennio Morricone : « Quand on entre dans un film, la musique frappe à la porte, elle doit préparer le spectateur et sortir sans faire claquer la porte, sur la pointe des pieds ».

 

La qualité de la bande musicale contribue énormément à l’impression que le spectateur aura de la vidéo. Le problème c’est que les meilleurs sons sont des œuvres en elles-mêmes.

 

La relation entre les auteurs de musique et internet a toujours été conflictuelle, depuis les premiers temps avec Napster, puis Emule qui n’ont jamais réussi à entrer dans la légalité, puis avec YouTube qui pendant longtemps hébergeait illégalement du contenu musical protégé. Aujourd’hui, les relations se sont normalisées.

 

 

La musique protégée sur Facebook 

 

Pour Facebook la réponse est stricte, toute vidéo contenant une musique identifiée comme protégée est automatiquement supprimée, le contrevenant devant alors compléter un formulaire pour faire appel et verra alors sa vidéo remise en ligne. Toutefois, Facebook investiguera sur la vidéo et la musique pour s’assurer de l’accord préalable de l’ayant droit. Pour celui qui se fait alors prendre par Facebook, la sanction est lourde puisque cela revient souvent à être condamné à une impossibilité de mettre en ligne de nouvelles vidéos pendant plusieurs mois. Facebook a également ouvert récemment la possibilité à tous les utilisateurs de protéger du contenu sur la plateforme Rights Manager, intégrée à Creator studio.

 

 

La Musique protégée sur YouTube

 

Le droit d’auteur est un droit de propriété intellectuelle pour les créatrices et créateurs de contenu original. C’est le droit exclusif d’autoriser ou non leur utilisation par des tiers ; sauf pour le domaine public ou dans le cadre d’exception au droit d’auteur strictement encadré. Vous ne pouvez pas utiliser le contenu musical de quelqu'un d’autre sans son consentement. 

 

Si Youtube reçoit une réclamation légitime sur la violation de droits d’auteur, la vidéo en question est immédiatement retirée. Mais un système d’avertissement a été mis en place : si une de vos vidéos a fait l’objet d’une violation de droits d’auteur, vous recevrez ce qu’on appelle un “strike” pour atteinte aux droits d’auteur. Et même s’il est possible de les contester, au bout de 3 strikes votre compte sera fermé et vos vidéos supprimées. Attention cependant de ne pas violer ce droit lors d’un live car vous ne pourrez plus en refaire avant 90 jours. 

 

En pratique, YouTube identifie les musiques protégées présentes pendant plus de 30 secondes et soumet la vidéo à l’ayant droit.

L’ayant droit peut alors choisir de monétiser la vidéo à son profit, ou bien suspendre la piste sonore partout ou dans certains pays, et/ou empêcher la diffusion de la vidéo sur mobile. A noter que le risque persistant de ne pas être lisible sur mobile, comme le sont souvent les vidéos qui ne respectent pas les droits d’auteurs, est suffisamment décourageant pour ne pas publier de vidéo ne respectant pas les droits d’auteurs.

 

 

Le risque de sanctions

 

Comme en dispose l’article L-122-4 du code de la propriété intellectuelle : « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque ». Les sanctions sont très lourdes, c’est-à-dire punissable de deux ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende… Toutefois cela reste tout à fait théorique et les cas de condamnations sont anecdotiques. Mais certaines vedettes d’internet comme Rémi Gaillard ont bien compris qu’il fallait arrêter l’utilisation de ce type de bandes son, ce dernier privilégiant aujourd’hui le recours à des interprètes souhaitant se faire connaître.

 

 

Ou trouver de la musique ?

 

YouTube propose une librairie de musiques libres de droits. Toutefois, la qualité de ces pistes sonores est bien faible et donne tout de suite une impression bas de gamme au contenu que l’on souhaite exposer dans la vidéo. Pour les YouTubeurs ayant plusieurs centaines d’abonnés voir milliers, il est possible d’adhérer à un network qui se chargera de monétiser les vidéos et fournir parmi ses services un accès à une librairie de chansons libres de droits.

 

Enfin, pour la plupart des services marketing et des agences, la solution réside dans les stocks audio de bandes son. Les prix sont généralement compris entre 20 et 50 euros pour une utilisation normale sur internet. En utilisant ce type de bande musicale aucun service ne viendra couper la diffusion de la vidéo. Il semble que ce dernier service soit donc de loin le plus approprié pour quiconque souhaite faire de la vidéo sur les réseaux sociaux de manière sérieuse. Des sites comme Premiumbeat.com proposent des bandes sons à $49, les mêmes qui sont par exemple utilisées par Facebook lors de keynote.

 

Comment choisir sa musique ?

 

Une fois le type de source musicale identifié, il faut faire un choix parmi les musiques disponibles. D’abord il faut choisir un thème qui correspond à l’intention que l’on veut donner à la vidéo. Est-ce que ce sera épique ? corporate ? ethnique ? sensuel ? Pour la startup CLAPNCLIP qui travaille avec Voyage Privé, la réponse est généralement du côté des musiques qui répondent au critère « Inspiration ». Enfin, une fois le thème établi, la solution la plus simple est de partager son écran en deux : d’un côté les images que l’on souhaite utiliser, de l’autre la liste des musiques possibles.

 

 

LA POST-PRODUCTION DES SERIES


Analyse du marché

 

Après avoir défini son objectif et sa cible, il est important d’analyser le marché sur lequel vous décidez de vous orienter. Faire de la veille est ainsi l’un des meilleurs moyens de vous démarquer : vous saurez ce que fait votre concurrence. Vous serez donc en capacité de ne pas reprendre les mêmes messages, les mêmes stratégies et les mêmes supports. Soyez absolument sûrs de diffuser la vidéo qui sera la plus séduisante et qui attirera le plus de spectateurs. La créativité et l'originalité sont les clés d’une vidéo à succès.

 

 

Storytelling

 

Le pouvoir de la parole. Le storytelling est par définition une manière de raconter une histoire comme un conte ou un récit. Cette structure narrative est très appréciée notamment dans le domaine de la communication ; et ici, vous cherchez à communiquer le message dans une vidéo. Jouer sur les émotions et tenter de toucher directement les émotions de votre spectateur impactera votre audience à coup sûr. Inscrivez-vous dans sa mémoire et vous en serez récompensé. Racontez une histoire attire bien plus l’attention que de simples images qui défilent.

 

 

Humaniser le contenu

 

Pour faire suite au storytelling, il est important d’humaniser votre histoire et votre vidéo pour que le spectateur puisse s’y associer personnellement. Dans le domaine de la vidéo touristique en particulier où chacun doit pouvoir s’imaginer marchant sur cette plage ou se prélassant sur cette terrasse au soleil. Faites en sorte que votre histoire représente ce que le spectateur  a en tête en imaginant telle ou telle destination ; il doit s’y voir.

 

 

Traiter le sujet

 

Lors du projet de réalisation d’une série, il faut impérativement penser à la manière dont le sujet de vos vidéos sera traité : pour une série, il faut les traiter de  la même manière pour garder une cohérence entre les vidéos

 

Lisez notre article : La production visuelle va sauver l’industrie du tourisme

 

 

Téléchargez le livre Blanc Tourisme pour encore plus de détails !

Livre Blanc Vidéo Touristique

 

 

DIFFUSION ET ANALYSES

YOUTUBE

 

Youtube est, comme expliqué précédemment, un réseau social devenu moteur de recherche. Diffuser sur ce réseau, c’est donc diffuser au monde entier tout en touchant votre cible.

 

Aujourd'hui, avoir sa chaîne est un atout qui est accessible pour vous et pour les internautes. Développer sa notoriété, sa marque, et ses produits ou services, vous fera réussir sur le web et au-delà. Youtube est donc un propulseur unique et reconnu pour les entreprises.

 

Afin d'avoir un impact considérable sur les internautes, il ne faut pas négliger votre stratégie et planning de diffusion. L’heure à laquelle vous souhaitez publier une vidéo joue sur son succès ; tout comme le jour et le rythme de publication. Créer un rétroplanning de publication Youtube vous permettra ainsi de toujours prévoir et savoir quand vous devez vous montrer présent

 

Les jours de semaine, il vous est conseillé de poster votre vidéo dans l’après-midi entre 12h et 16h tandis qu’en weekend, choisissez un horaire compris  entre 9h et 11h le matin.

 

Votre stratégie que vous réalisez en amont de la diffusion doit donc la prendre elle-même dedans. Comprenez qu’une stratégie doit recouvrir absolument tout, de la réflexion à la diffusion, voire l’analyse encore après. L’analyse a toute son importance, ce n’est pas parce que votre vidéo a été publiée qu’elle doit partir aux oubliettes. En effet, grâce à Youtube Analytics, directement dans l’onglet “Données analytiques” de votre chaîne vous pourrez trouver les informations les plus importantes comme le nombre de vues, la durée de visionnage et votre nombre d’abonnés en temps réel. 

 

Mais quelles sont les données à prendre en compte dans sa stratégie ? Puisque votre stratégie est mise à jour régulièrement suite aux analyses que vous effectuerez,  il est important de les comprendre de savoir quoi en faire. 

 

La durée de visionnage, par exemple, correspond au nombre total de minutes que les visiteurs de votre chaîne YouTube ont passé à regarder vos vidéos. Cette donnée est primordiale pour l’algorithme de Youtube qui donne la priorité aux vidéos et chaînes qui ont des durées de visionnage les plus élevées. C’est grâce à cela que vous pourrez, ou non, vous retrouver dans les recommandations. Le réseau “récompense” les  chaînes et vidéos engageantes.

 

Cet algorithme ne se contente donc pas de guider les utilisateurs, mais il affecte les créateurs de vidéos. Le sujet, la durée, les mots clés, la pertinence de vos call-to-actions sont des éléments influençant vos performances ainsi que la réussite de votre stratégie sur Youtube.



FAUT-IL CONTINUER FACEBOOK ?

 

Les marques doivent-elles continuer de se développer sur Facebook ? ou doivent-elles se focaliser sur d’autres réseaux ? En 2021, Facebook reste dans le top 3 des sites les plus visités au monde derrière Google et Youtube. Il s’agit donc d’une plateforme leader qui compte un nombre d’utilisateurs actifs de 2,45 milliards, correspondant à 32% de la population mondiale. Alors Facebook est-il vraiment considéré comme un réseau social mort et enterré ? Puisque les nouvelles plateformes comme Instagram et TikTok attirent une population de moins en moins jeune, Facebook représente-t-il toujours l’avenir ?

 

Ce n’est pas un secret, mais ces dernières années, la population de ce réseau a vieilli. Mais à quel point ? En effet en 2020, Facebook a atteint la 3ème place chez les 11-19 ans derrière Instagram et Snapchat mais reste 2ème chez les 20-24 ans et premier chez les 25-34 ans. On peut donc se rendre compte que Facebook est loin d’être dépassé, mais  il s’est simplement étiré vers des tranches d’âge plus élevées : 36% des utilisateurs ont plus de 35 ans.

 

Facebook a, depuis 2019-2020, revu son design pour l’adapter au mobile. Après avoir grandi sur ordinateur, il fallait se mettre à la page et il vaut mieux tard que jamais. Cela a d’ailleurs été très efficace puisque le réseau a rattrapé son retard sur l’application mobile contrairement à Instagram, Snapchat ou Tiktok qui sont nés directement en tant qu'application mobile. Voilà une des raisons pourquoi les 11-19 ans n’ont pas été autant touchés par Facebook.

 

Néanmoins, Facebook génère toujours un énorme trafic mais perd de la portée organique. En effet, les publications n'attirent plus autant et n’engagent plus autant, surtout pour les pages de contenus de marque auxquelles l’algorithme a été modifié pour donner moins de visibilité. Facebook qui était, à la base, un réseau familial et amical s’est retrouvé submergé par les marques. Cela a donc été un frein pour les utilisateurs ne souhaitant pas voir que des publicités.

 

En 2021, le publicitaire sur Facebook n’a pas d’équivalent. Possédant une des plus larges audiences existantes, la plateforme est un véritable propulseur pour toucher un maximum de personnes. Alors les marques et entreprises doivent continuer de se développer sur Facebook pour ne pas se priver de ce propulseur. Cependant, il reste extrêmement important de faire le choix de se développer en même temps sur d’autres réseaux pour optimiser son développement et sa portée.

 

 

FAUT-IL PUBLIER SUR TIK TOK ?

 

Tiktok est LE phénomène planétaire de ces 4 dernières années. Ce réseau social chinois a fait parler de lui et a ainsi attiré les utilisateurs et les marques. Devenu un canal de diffusion incontournable, de nombreuses marques visant les moins de 25 ans ont utilisé la forte croissance de Tiktok pour se développer en même temps. Grâce au contenu flash, simple et efficace, toucher sa cible devient un jeu d’enfant. En effet, Tiktok met à disposition de nombreuses fonctionnalités permettant aux créateurs de contenu d’être créatifs et de pouvoir lancer des “trends” qui font buzzer un certain type de contenu. Être actif sur Tik Tok, c’est donc se trouver exactement là où les jeunes se trouvent ; c’est un excellent outil de veille pour les marques et les publicitaires.

 

Sur Tiktok, la publicité est moins intrusive que sur les autres réseaux sociaux puisque les marques font preuve de créativité pour convenir aux nouvelles habitudes des jeunes qui ne s'intéressent plus aux publicités traditionnelles. A l’aide des filtres, des techniques de tournage, de montage et de transitions, les marques s’adaptent aux codes de la plateforme. Le contenu est, contrairement à ce que l’on peut penser, très varié : danse, vlogs, tutos, prank, asmr, politique, historique, artistique, etc. Il y en a pour tous les goûts, et donc pour toutes les marques. De nombreux Small Business se font également connaître via Tiktok en publiant des vidéos sur qui ils sont, ce qu’ils font, pourquoi et surtout comment. Les vidéos de packaging, de mise en colis de commandes ou encore de tests de résistance (de bijoux par exemple) plaisent énormément. Ce qui plaît tant aux abonnés, c’est le fait d’avoir un contact privilégié avec le créateur ou la créatrice, de pouvoir donner son avis, lire des avis, et voir sa propre commande se faire emballer en vidéo. 

 

Une autre force de Tiktok c’est son ciblage. En effet, à force d'interagir (like, commentaire, partage…) l’algorithme de l’application comprend les centres d’intérêt et passions pour que l’utilisateur soit toujours complètement plongé dans du contenu qui lui correspond.

 

Ainsi, de nombreux domaines y trouvent leur compte comme la cuisine ou le tourisme. En effet, des hashtags #travel #tiktoktravel prennent de plus en plus d’ampleur sur la plateforme, ce qui donne une véritable opportunité pour des lieux touristiques qui veulent faire leur promotion : Le Château de Versailles par exemple, qui propose des visites, des vidéos de la restauration du Château, etc. Ayant dépassé les 234 000 abonnés, le compte Tiktok @chateauversailles est certifié et utilise une méthode de tournage professionnelle qui booste énormément la qualité des vidéos.

 

Des offices de tourisme de destinations internationales font également la promotion des plus beaux endroits du pays. La Réunion, le Maroc… font découvrir leur patrimoine naturel et cumulent des millions de vues et des dizaines de milliers d’abonnés. Leurs objectifs communs de donner envie et de faire découvrir est largement atteint grâce aux couleurs, musiques et paysages à couper le souffle.



ANALYSES DES PERFORMANCES

 

Lors de la publication d’une vidéo, il faut prendre en compte la préparation, le lancement mais aussi l’analyse en aval ; c’est-à-dire, analyser ses performances, car le but d’une vidéo marketing est également sa rentabilité. Toucher le plus de monde possible pour attirer les prospects, créer de nouveaux clients et donc développer son entreprise mais aussi avoir le plus de vues et de réactions possibles sur vos vidéos pour être pris dans l'engrenage des algorithmes web et réseaux. 

 

 

1- Conversion


Un des indicateurs de performance les plus significatifs est la génération de leads - conversion de votre audience en contacts et prospects. 

 

Calculée sous la forme d’une équation simple (nombre de visite/nombre de leads) x 100.

 

Le taux de conversion est un élément indispensable à la détermination de vos performances. Il faut donc apprendre à appréhender le comportement du spectateur pour comprendre comment optimiser ses stratégies vidéo. Analysez si votre audience provient de Youtube, de vos réseaux sociaux, etc. Cela vous permettra de vous adapter et de modifier si besoin votre stratégie.

 

Le référencement est tout autant indicatif dans la création du trafic sur vos vidéos. Sur Youtube, qui est LA référence en terme de vidéo, possède la fonctionnalité de recherche à l’aide de mots-clés. N’oubliez donc pas de les utiliser. Plus vous en placerez, plus vos chances d’apparaître dans les premières suggestions des internautes seront multipliées. A l’écrit dans en description ou dans les titres de vos vidéo, les mots-clés sont vos amis du référencement. 

 

 

2- Visionnage


Afin de comprendre la pertinence de vos choix en termes de stratégie, il faut prendre en compte les indicateurs de nombre de vues et durée moyenne de visionnage. Youtube possède déjà son propre outil d’analyse qui vous permet de mieux comprendre vos performances et, à cette mesure, de savoir si votre vidéo a joué son rôle dans le maintien d’un internaute sur un site. Ainsi, votre vidéo pourra remonter dans le référencement de Youtube et donc de Google. Grâce à la fonctionnalité “Fidélisation de l’audience”, vos vidéos sont analysées et vous pourrez savoir si vos titres sont suffisamment évocateurs, si le rythme et la durée de vos vidéos sont trop long/lent, si la qualité de votre contenu et votre valeur ajoutée plaît à votre audience… 

 

Le nombre de vues de vos vidéos est un indicateur de leur viralité. Vous pourrez constater quelles sont vos vidéos les plus performantes pour anticiper les potentiels changements. Par exemple, vous saurez vous adapter et publier votre contenu au moment le plus opportun pour vos spectateurs.

 

10 conseils pour augmenter son nombre de vues gratuitement

 

 

3- Engagement


L’engagement de votre audience est en réalité le taux d'interaction de votre audience sur votre vidéo. Mais suite au développement des réseaux sociaux, publicité, etc, les vidéos et autres informations sont consommées très rapidement, ce qui a finalement réduit l’engagement des utilisateurs. Une nouvelle tendance liée à ce flux constant d’informations est le “Scrolling” : littéralement le fait de faire défiler son fil d’actualité sans porter une réelle attention aux posts qui s’y trouvent. On fait donc face à une baisse de la capacité d’attention.

 

La question qui se pose est donc la suivante : comment retenir l’attention des internautes ? C'est-à-dire, comment faire en sorte que votre message brille parmi les tonnes d’informations à la minute sans qu’il ne scroll. Car retenir son attention est le premier levier vers l’engagement. Il doit en effet comprendre votre message immédiatement. Évidemment, la vidéo s’impose et capte naturellement l’attention, ce qui explique que le format vidéo des réseaux sociaux est particulièrement apprécié. Il va vite et est adapté à leur mode de consommation.

 

Afin de faire de vos vidéos des posts engageants, il faut se pencher sur plusieurs axes de construction : votre cible, votre message et où diffuser. 

 

Le ton utilisé par exemple doit être adapté à votre cible pour garder une cohérence entre qui vous êtes et comment vous communiquez. En effet, si vous prenez un ton humoristique dans vos vidéos alors que votre entreprise se veut très sérieuse, vous risquez de vous faire mal comprendre. 

 

Ensuite, préparez votre message pour qu’il soit, lui aussi, en corrélation avec votre cible. Posez-vous la question de “quelles informations je veux faire passer ?” et surtout, structurez-les. Ne noyez pas votre vidéo avec une quantité d’informations trop grande au risque de voir votre audience fuir votre contenu. Comme expliqué en amont, pensez au storytelling qui est un excellent moyen de se faire comprendre et de faire passer des messages et émotions qui renforceront votre message. Les émotions apportent de la proximité entre vous et votre audience qui va plus facilement humaniser qui vous êtes et donc avoir un comportement plus engagé auprès de vous. Montrer que vous n’êtes pas inaccessible jouera en votre faveur, surtout lorsqu’on parle d’engagement sur les plateformes de diffusion de contenu.

 

Le dernier axe portant sur quelle plateforme utiliser pour la diffusion. Toujours en lien avec votre cible, vous devez savoir où elle se trouve pour l’atteindre. Veillez sur ses réseaux préférés, sur ses types de contenus préférés… veillez également à son comportement, si votre cible utilise un smartphone ou un ordinateur, si elle regarde la télévision… Connaître sa cible, c’est déjà un bon bout de chemin accompli. Vous pourrez adapter votre message, votre contenu, votre direction artistique, votre format, durée, etc.

 

Dans un monde où le numérique est omniprésent, l’information est diffusée en masse. Il est de plus en plus difficile de capter l’attention d’un internaute mais surtout de la maintenir. Les nouvelles générations qui grandissent avec la technologie consomment différemment et il est temps de s’adapter. La vidéo est donc, comme nous l’avons vu, le média préféré des internautes tout simplement parce qu’il leur correspond. L’information flash, rapide, facile, directe… est désormais le comportement des consommateurs. 

 

Utiliser cet outil est donc la meilleure idée pour vous faire connaître, faire passer des messages, toucher votre cible et atteindre de nouveaux prospects. 

 

Vous êtes maintenant "vidéotonome" : Découvrez notre article pour en savoir plus

 

 

Téléchargez le livre Blanc Tourisme pour encore plus de détails !

Livre Blanc Vidéo Tourisme